Magdalena Abakanowicz, Espace d'expérience

Fondation Pomodoro, Milan (Italie)

10.04 - 26.06.2009







































Précédent Suivant
Expositions à venir et en cours

Archives 2009

Traduction du communiqué de presse


Le programme culturel 2009 de la Fondation Arnoldo Pomodoro à Milan débute avec une exposition de Magdalena Abakanowicz (née en 1930), artiste parmi les plus représentatifs de la sculpture contemporaine au niveau international. L'artiste a reçu la médaille d'or de la Biennale d'art contemporain de São Paulo en 1956, a été l'unique représentante de son pays dans le pavillon polonais de la Biennale de Venise en 1980; son travail a été honoré par une rétrospective organisée au Palais de Cristal de Madrid et au Museum Kunst Palast de Düsseldorf en 2008. Cette même année, la Tate Modern a acquis son oeuvre imposante Embryology, intégrée à l'exposition à Milan.


Magdalena Abakanowitz est devenue l'une des artistes les plus reconnues de la scène artistique mondiale quand elle a modifié la définition de la sculpture en la faisant passer d'un objet à contempler à un "espace d'expérience" - auquel renvoie le titre de l'exposition - à travers ses créations dont l'origine est principalement basée sur la forme humaine ou animale et où la structure organique est utilisée de manière métaphorique pour soulever des questions d'ordre spirituel ou philosophique.


D'où une liberté totale dans le choix des matériaux, qu'il s'agisse d'acier Cor-Ten, de bronze et d'aluminium, mais également de corde, de fils, d'écheveaux de jute et de bien d'autres matériaux légers qui ont participé de l'art informel des artistes des années 1960-70.


L'exposition, qui constitue la première rétrospective de l'artiste en Italie, présente entre autres, les célèbres Abakans oranges et rouges, oeuvres érotiques et puissantes prêtées par la Tate Modern de Londres.


































Exposition du 10 avril au 26 juin 2009. Fondation Arnoldo Pomodoro, Via Andrea Solari 35 - 20144 Milano (Italy). Tél.: 02 890 75 394. Ouverture du mercredi au dimanche de 11h à 18h, nocturne le jeudi jusqu’à 22h.














Magdalena Abakanowicz, Espace d'expérience, Fondation Pomodoro, Milan

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

English

Magdalena Abakanowicz est née en Pologne en 1930 dans une famille de propriétaires terriens d'origine aristocratique. Elle a déménagé à Varsovie au début de la deuxième guerre mondiale et entamé sa carrière artistique. Elle y vit et travaille toujours. Dans les premiers temps elle a été traitée avec suspicion par le régime polonais et contrainte de travailler en secret sans bénéficier d'espaces appropriés. Ce qui dérangeait au plus haut point les autorités était la nature anti-héroïque de ses productions, totalement en conflit avec les valeurs politiques dominantes.


Abakanowicz crée des structures douces et souples, des formes composées de fibres variées, rugueuses au toucher. Les séries des Abakans (1965-75), dont le titre est issu du propre nom de l'artiste, mettent en évidence son souhait d'investir l'espace afin que les visiteurs puissent entrer à l'intérieur des oeuvres, la sensation d'intériorité étant une condition nécessaire à sa compréhension. Le langage métaphorique de son travail se révèle dans la "non-répétitivité de ses éléments. Un groupe d'individus, d'oiseaux, d'insectes ou de feuilles constitue un mystérieux assemblage de variantes d'un prototype défini, une énigme de la nature ne supportant pas la répétition exacte ou l'impossibilité de la produire, tout comme une main humaine est incapable de répéter son propre geste." (M. Abakanowicz).


L'artiste étudie le point où l'organique rencontre le non-organique, le vivant ce qui est déjà mort, où tout ce qui est opprimé entre en contact avec les luttes pour la libération: Embriology prend la forme d'une installation de 800 modules ayant des formes de pommes de terre de tailles variées, cousues à partir de toile de jute ou de sisal. Ces formes ont été plus tard transformées en figures humaines, des figures sans tête, des bras ou des dos (les séries Heads, Backs, Crowds). Son travail a pris un caractère plus massif, tout en demeurant fabriqué à partir de matériaux fragiles et périssables; chaque élément est un individu au milieu de la foule, avec sa propre expression et des détails particuliers sur sa "peau"; sa surface est naturelle, comme l'écorce d'un arbre ou le pelage d'un animal; elle est l'empreinte laissée par l'artiste sur son travail.