John Gerrard, Itinéraires

Hirschhorn Museum, Washington (USA)

05.11.2009 - 31.05.2010












Précédent Suivant

English

Traduction du communiqué de presse


Le Hirschhorn Museum présente Itinéraires, nouvelle série d'oeuvres du peintre irlandais John Gerrard, qui vit et travaille à Vienne. L'artiste utilise la technologie numérique pour ré-imaginer l'art du paysage. Le commissariat de l'exposition est assuré par Kelly Gordon.


John Gerrard utilise Realtime 3D, un logiciel de création de jeux, pour travailler ses photographies prises sur site. Ce logiciel lui permet d'animer des images fixes dans un panorama cinématographique sans raccord capturant la vue à 360° de ses sujets. L'image résultante oscille entre réalité et fiction. Chaque oeuvre tourne autour d'une scène et se déroule en temps réel, permettant aux visiteurs les plus patients de voir la progression de la journée du matin jusqu'au soir. Ce qui paraît réel est en fait une image fabriquée, manipulée numériquement.


« Le logiciel Realtime 3D est en général utilisé pour le narratif et le fantastique (le stéréotype de la violence ou de la beauté) et je lui ai inventé, en quelque sorte, une nouvelle application, précise Gerrard. Ses oeuvres rappellent également l'éclairage calme et vigoureux et la précision des peintures américaines du XXe siècle, d'artistes tels que Charles Sheeler, Charles Demuth ou Edward Hopper. »









Expositions à venir et en cours

Archives 2009

John Gerrard, Itinéraires, Hirschhorn Museum, Washington

Exposition du 5 novembre 2009 au 31 mai 2010. Museum and Sculpture Garden, Independence Avenue at Seventh Street - Washington (USA).











© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

John Gerrard, Dust Storm (Dalhart, Texas), 2007. Projection Reatime 3D. Courtoisie de l’artiste

John Gerrard, Dust Storm (Dalhart, Texas), 2007. Projection Reatime 3D. Courtoisie de l’artiste


L'artiste puise son inspiration dans un large balayage de lieux désolés qu'il a découvert lorsqu'il a visité la région de l'American Dust Bowl. Ses prises de vues des fermes et des champs de pétrole soulèvent des questions quant à l'impact de la consommation de l'homme sur l'environnement. Sentinelle (Kit Carson, Colorado), 2008 (2008) présente un derrick de pétrole hyperréaliste utilisé comme une suggestion obsédante concernant l'épuisement des ressources naturelles. L'oeuvre est diffusée sur un écran plasma encastré dans un cadre Corian blanc supporté par une console Corian.


Le même format avec écran LCD est utilisé pour Abattoir (Eva Oklahoma), 2008 (2008), une acquisition récente dans la collection permanente du Hirschhorn Museum. Cette oeuvre se concentre sur l'élégance visuelle du sombre tableau d'une usine de transformation du porc, les reflets lumineux sur les bâtiments dans le vaste paysage offrant un contraste avec leur fonction d'élevage des animaux et de mise en vente sur les marchés. Tempête de poussière (Dalhart, Texas), 2007 (2007) est une grande projection. Dans cette oeuvre, John Gerrard fusionne des photographies d'archives d'une tempête de poussière qui a eu lieu dans les années 1930 avec des séquences qu'il découvrit sur internet sur une autre tempête de poussière déclenchée par le tir d'un soldat américain en Iraq. La copie des nuées par Gerrard a été prise dans un paysage réel photographié près de Dalhart au Texas.


John Gerrard, Oil Fields, 2007. Animated scene

John Gerrard, Oil Fields, 2007. Animated scene