Cyprien Gaillard, Béton Belvédère et Dunepark
Stroom Den Haag (Pays-Bas)

22.02 - 05.04.2009












































Précédent Suivant
Expositions à venir et en cours

Archives 2009

Traduction du communiqué de presse


Avec Béton Belvédère, Stroom Den Haag présente la première exposition personnelle de l'artiste français Cyprien Gaillard aux Pays-Bas. Fasciné par les ruines contemporaines et préoccupé par les destructions rapides de l'architecture moderne, Gaillard explore les notions de vandalisme d'Etat, de gentrification (voir définition de ce terme très anglo-saxon dans le texte de Catherine Rhein: http://strates.revues.org/document663.html) et de pittoresque. L'exposition est organisée par Zoë Gray et s'accompagne d'un ambitieux projet dans l'espace public, intitulé Dunepark. Ce projet in situ de Cyprien Gaillard concerne l'excavation d'un bunker actuellement enterré dans une colline surplombant la plage de Scheveningen.


Béton Belvédère

L'exposition de Cyprien Gaillard chez Stroom présente un aperçu de son travail des dernières années, montrant sa vision bien spécifique de nos paysages contemporains. On y découvre deux grandes photographies, Vue sur Sighthill et Château d'Oiron (toutes deux réalisées en 2008). Malgré la différence frappante entre les bâtiments photographiés - une barre de Glasgow et un château français du 18ème siècle - les deux images mettent en évidence la préoccupation récurrente de l'artiste: la généralisation de la démolition de l'architecture moderne à travers l'Europe et l'amnésie culturelle qu'il pense suscitée par ces destructions.


Sont aussi présentées chez Stroom des gravures de Belief in the Age of Disbelief dans lesquelles les images des barres modernes emblématiques sont insérées dans des paysages ruraux hollandais du 17ème siècle. En contrepartie des oeuvres de Cyprien Gaillard, une série de gravures du maître italien Piranèse est à découvrir, premier prêt historique de la collection de l'Académie des Beaux-arts de la Haye. Ces oeuvres aident à situer le travail de Gaillard à l'intérieur de la tradition historique de l'art du paysage, tout en mettant l'accent sur la fascination artistique actuelle envers les ruines et l'évolution de la notion de "pittoresque".





































Cyprien Gaillard, Béton Belvédère et Dunepark, Stroom Den Haag

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

English

Exposition du 22 février au 5 avril 2009. Stroom Den Haag, Hogewal 1-9 - 2514 HA The Hague (Pays-Bas). Tél.: +31-70 3658985. Ouverture du mercredi au dimanche de 12h à 17h.




Cyprien Gaillard, Belief in the Age of Disbelief, Paysage aux trois tours, 2005. Gravure, 17 x 23 cm. Courtesy Cosmic Gallery


Dunepark

Parallèlement à l'exposition, Cyprien Gaillard excave un bunker allemand actuellement enfoui dans une colline surplombant la plage de Scheveningen. Ce travail a débuté auparavant dans le cadre d'une transformation radicale du site, déplaçant des communautés et des industries pour faire place à de nouveaux ensembles de logements. Le projet de Cyprien Gaillard commente de manière critique ce processus de gentrification et la manière dont l'achitecture "démodée" est enterrée ou cachée sous de nouvelles strates de développement urbain.

Ce travail, intitulé Dunepark - traduction approximative évoquant le site - peut être envisagé comme la concrétisation de la Bunker archéologie développée par le théoricien culturel français Paul Virilio, dans son livre éponyme de 1975. Cyprien Gaillard voit dans le processus physique d'excavation une forme de scuplture en négatif. Le bunker enterré s'est transformé en readymade. Avec l'aide de gros engins de terrassement et le bénévolat de membres de la Fondation-Musée Atlantikwall Scheveningen, Cyprien Gaillard déterre cette forme massive dans toute sa gloire brutale, avant qu'elle soit de nouveau ensevelie.


Cyprien Gaillard, Dunepark, 2009 © Photos: Cyprien Gaillard

Cyprien Gaillard, Dunepark, 2009 © Photos: Cyprien Gaillard